www.gssa.ch

Ne pas faire l’armée !

dimanche 1er janvier 2012, par Permanence, Christophe Barbey. (Date de rédaction antérieure : 1er janvier 2012).

Il y a trois façons principales de ne pas ou de ne plus faire l’armée :

  • Passer au service civil.
  • Être déclaré inapte pour des raisons physiques ou psychiques.
  • Partir à l’étranger (lire la fin de l’article) avant l’arrivée de tout ordre de marche, pour 12 mois au moins (faire une demande de congé pour l’étranger) et pour 6 ans au moins si l’on ne veut pas être réintégré à son retour (si le retour a lieu avant l’âge de 33 ans pour les soldats, plus tard pour les gradés).

Il existe deux autres moyens moins fréquents :

  • Dépasser les limites d’âge pour le recrutement (fin de l’année de ses 25 ans) ou pour l’école de recrue (fin de l’année de ses 26 ans). Attention, il arrive que l’armée convoque quand même. Il faut alors contester la convocation.
  • Certaines professions sont exemptées, à certaines conditions, (services essentiels : secours, santé, transport, police, douanes, certaines administrations, certains écclésiastiques, etc.). Habituellement, l’école de recure doit avoir été faite et la fin d’un emploi dans ces branches entraîne la réintégration dans l’armée. Il faut faire la demande en coopération avec son employeur.

Il y aussi deux possibilités annexes :

  • Il est possible, mais rarement facile de repousser (reporter) une obligation militaire. Les condtions sont assez strictes.
  • Les doubles nationaux ont parfois et selon les pays le droit de choisir, habituellement avant 19 ans. Le fait de résider dans l’autre pays offre aussi des possibilités. Détails

Pour les détails (en plus des liens déjà signalés ici).

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0