Explosion des exportations de matériel de guerre suisse

23.02.2016 – Les chiffres sur les exportations de matériel de guerre publiés aujourd’hui par le SECO montrent que la participation de la Suisse dans les conflits armés augmente considérablement. Les très controversées exportations d’armes à la poudrière du Moyen-Orient, en particulier, se poursuivent sans relâche. En 2015, la Confédération a approuvé des exportations de matériel de guerre pour une valeur de CHF 446’550’281. L’Arabie Saoudite a reçu du matériel de guerre pour un montant total de 5’779’147 de francs. 

Hier encore, l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI) a présenté les derniers chiffres concernant les exportations d’armes mondiales. La Suisse est classée au 11ème rang (2014: 12ème rang) des plus grands exportateurs mondiaux. La Suisse est même le deuxième plus grand exportateur d’armes dans le monde par habitant-e.

Malgré l’explosion des exportations de matériel de guerre, notamment par les records d’exportations de biens militaires spécifiques, le Président Johann Schneider-Ammann, ministre de l’économie, souhaite exporter 400 chars de grenadiers à roues Piranha de l’entreprise MOWAG vers le Qatar. En tant que membre du Conseil de Coopération du Golfe, l’Émirat du Qatar est directement impliqué dans le conflit au Yémen.  De ce fait, toute exportation de matériel de guerre vers le Qatar viole la législation fédérale. Ce n’est qu’une question de temps avant que des chars suisses n’émergent à nouveau dans une zone de crise.

Le GSsA dénonce les pratiques laxistes et illégales de la Confédération en matière de délivrance d’autorisations d’exportation. Le Conseil fédéral permet aux régimes les plus répressifs d’acheter du matériel de guerre suisse. Il est avéré que ce matériel est constamment utilisé dans des conflits armés. «Le commerce avec la mort doit cesser!» insiste Amanda Gavilanes, secrétaire du GSsA. «Nous ne pouvons plus accepter que les intérêts économiques soient placés avant les droits humains et le droit international.»

Le GSsA exige l’arrêt immédiat de tout commerce d’armements avec le Moyen-Orient, en particulier avec l’Arabie saoudite et le Qatar.