Le referendum contre la construction de nouvelle caserne de Meyrin-Mategnin : 9000 signatures déposées !

Genève, le 03.06.20159000 signatures ont été déposées aujourd’hui en appui au référendum initié le 26 avril dernier par le Groupe pour une Suisse sans Armée (GSsA). Ces 9000 signatures récoltées principalement par le GSsA et le mouvement solidaritéS constitue un signal fort envoyé au Conseil d’Etat et au Grand Conseil: le financement de nouvelles places d’armes par le canton et les futurs locataires des Vernets ne va pas de soi. Les Genevoises et les Genevois trancheront la question de la caserne.

03.06.2015 - Dépôt des signatures

Depuis plusieurs années, l’armée suisse ferme des places d’armes partout à travers le pays. Le nombre de soldats n’a de cesse de diminuer. Les missions de l’armée et ses besoins futurs restent encore à définir. Dans ce contexte, il est totalement inopportun et inadapté, de la part du Conseil d’Etat, de proposer la construction d’une nouvelle caserne (Meyrin), ainsi que le réaménagement et l’agrandissement de deux autres sites (Epeisse et Aire-la-Ville). De plus, le financement par le canton d’infrastructures militaires constitue un précédent inacceptable, dont les conséquences dépasseraient les frontières cantonales. Selon Amanda Gavilanes, secrétaire générale du GSsA « Avec un budget militaire fédéral de près de 5 milliards par an, l’armée est bien assez riche pour organiser son propre déménagement. De plus, elle a quitté, sans contrepartie, d’autres places d’armes se trouvant en centre ville, ailleurs en Suisse. Pourquoi devrions-nous faire office d’exception? Genève a besoin d’investir dans des projets utiles à la collectivité. Ce qui n’est pas le cas ici. »

Le GSsA se réjouit du dépôt des 9000 signatures qui montre l’intérêt et l’inquiétude des citoyennes et des citoyens genevois concernant ce projet de construction qui conduit à une militarisation outrancière du canton. Les Genevoises et les Genevois ont également exprimé, à travers leurs signatures, leur scepticisme face au mode de financement du projet et à l’impact que celui-ci aura sur la réalisation de vrais logements d’utilité publique sur la parcelle des Vernets.

 

Contacts:

Amanda Gavilanes – Tobia Schnebli