Communiqué de presse


Une majorité au Conseil national s’exprime en faveur de profits grâce aux guerres – les Jeunes Vert.e.s et le GSsA sont révolté.e.s

Sans surprise, une majorité de parlementaires a refusé aujourd’hui l’initiative pour l’interdiction du financement des producteurs de matériel de guerre. Plus révoltant encore, même la proposition d’un contre-projet visant à interdire le financement d’armes prohibées telles que les mines antipersonnel ou les bombes atomiques n’a pas été acceptée.

«Il est tout simplement affreux que notre Parlement place le profit au-dessus de vies humaines », commente Julia Küng, co-présidente des Jeunes Vert.e.s Suisses, au sujet de la décision du Conseil national.

«En tant que l’une des plus grandes et plus importantes places financières au monde, la Suisse a une responsabilité particulière», ajoute Aline Bressoud, co-secrétaire du GSsA, «Investir de l’argent dans l’armement, alors qu’il existe de nombreuses alternatives de placement socialement responsables est tout simplement cynique et inhumain».

Suite à cette décision déplorable, les Jeunes Vert.e.s et le GSsA sont prêt.e.s pour la campagne de votation. Les deux organisations sont convaincues que la population n’est plus prête à continuer à soutenir le financement de guerres dans d’autres pays et que par conséquent, l’initiative contre le commerce de guerres a de bonnes chances d’être acceptée.