Communiqué de presse


Le Conseil national veut dépenser des milliards pour de nouveaux avions de combat – le GSsA est prêt pour le référendum

Ce soir, le Conseil national a décidé d'acheter des nouveaux avions de combat pour un montant de plusieurs milliards de francs. Même s'il subsiste encore certaines divergences avec le Conseil des Etats au sujet des affaires compensatoires, le GSsA est prêt à lancer un référendum avec ses alliés.

Hier, la NZZ am Sonntag révélait qu’en considérant l’ensemble des coûts sur la durée d’utilisation  de ces avions de combat, ces derniers coûteront jusqu’à 24 milliards de francs à la population suisse ! Il s’agit d’argent qui, en fin de compte, fera défaut dans les domaines de l’éducation, de la santé ou encore de la lutte contre le changement climatique. La Suisse n’a  pas besoin d’avions de combat de luxe, mais tout au plus de quelques avions de chasse légers pour la police aérienne. Toutefois, le DDPS n’a même pas examiné cette option alternative.

10’000 soutiens recherchés

C’est pourquoi, le GSsA a déjà lancé un appel aujourd’hui (https://avionsdecombat.wecollect.ch/ ), au moyen duquel il part à la recherche de 10’000 personnes prêtes à soutenir le référendum contre les avions de combat d’ici la fin de l’année. La période de récolte des signatures devrait commencer au début de l’année prochaine. Aline Bressoud, secrétaire du GSsA, critique la décision du Conseil national : «L’arrêté de planification est un chèque en blanc de 24 milliards de dollars. En effet, la population ne connaîtra ni le type ni le nombre d’avions de combat. En d’autres termes, le DDPS demande à la population d’émettre un chèque d’une valeur de plusieurs milliards. Nous nous y opposons et c’est pourquoi nous sommes prêt-e-s pour le référendum. »