Communiqué de presse


Journée d’action contre la guerre au Yémen : les exportations d’armes suisses doivent enfin cesser !

Depuis son déclenchement en 2015, la guerre au Yémen a fait des centaines de milliers de morts et donné lieu à la pire crise humanitaire du 21e siècle. Alors que des centaines d’organisations issues du monde entier revendiquent aujourd’hui la fin de cette guerre absolument dévastatrice, à l’occasion de la journée internationale d’action contre la guerre au Yémen, le GSsA a organisé une action pour dénoncer les exportations massives d’armes à destination de la coalition emmenée par l’Arabie Saoudite et exiger leur fin immédiate.

Depuis 2015, les bombardements de la coalition emmenée par l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis ont donné lieu à ce qui constitue selon l’ONU la pire crise humanitaire au monde. 250’000 personnes sont mortes de la guerre et de ses conséquence et selon des estimations, plus de 24 millions de personnes auraient aujourd’hui besoin d’aide humanitaire dans le pays.

La coalition militaire est soutenue par des puissances occidentales telles que les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France, l’Espagne, l’Italie ou encore le Canada. Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont fourni des armes, une assistance militaire ainsi que des renseignements à l’Arabie Saoudite et aux Emirats arabes unis, dans le cadre d’attaques qui ont tué des milliers de civils.

Quant à la Suisse, elle n’est pas en reste. En effet, ces cinq dernières années, la Suisse a exporté du matériel de guerre à destination des membres de la coalition emmenée par l’Arabie saoudite pour un montant total de près de 75 millions de francs. En d’autres termes, comme le souligne le secrétaire du GSsA Thomas Bruchez, « l’industrie d’armement suisse s’est massivement enrichie aux dépens de vies humaines au Yémen ».

Pour dénoncer cette situation, le Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA), a organisé une action ce lundi, à l’occasion de la journée internationale d’action contre la guerre au Yémen, portée par plus de 300 organisations issues de 17 pays. Des militant·e·s du GSsA ont déposé devant le Palais fédéral de grands chiffres blancs maculés de sang correspondant à la valeur exacte des exportations d’armes suisses à destination de la coalition militaire emmenée par l’Arabie saoudite : 74’416’469 CHF.

En décembre dernier, le Conseil national a accepté une motion de la conseillère nationale socialiste Priska Seiler-Graf exigeant la fin des exportations de matériel de guerre à destination de la coalition emmenée par l’Arabie Saoudite. L’objet doit encore passer devant le Conseil des Etats. Pour Thomas Bruchez, il est fondamental d’accepter cette motion : « Comment un pays qui souligne sans cesse sa tradition humanitaire, peut-il contribuer à engendrer la pire crise humanitaire du 21e siècle ? Refuser cette motion reviendrait à faire preuve d’une hypocrisie sans nom ! »