Blog


Journées de l’armée à Lugano: violences militaires et policières inacceptables. Plusieurs plaintes déposées.

Un premier bilan des journées de l’armée et de la semaine antimilitariste qui se sont terminées hier à Lugano dresse un constat alarmant sur la promotion et l’application de la violence, militaire et policière auprès de la population en général et contre les manifestants pacifiques, « clown army » et antimilitaristes en particulier.

La dénonciation du GSsA de la promotion de la violence armée auprès du public – et en particulier auprès des jeunes avec des simulateurs de tir et des vraies armes utilisées sur des cibles à forme humaine – aura des suites au niveau politique cantonal tessinois et fédéral: une motion parlementaire de députés socialistes sera déposée et des démarches similiaires sont annoncées par Jo Lang (Verts ZG et membre du GSsA) au niveau du parlement fédéral.

Entre samedi et dimanche, il y a eu au total 16 arrestations de personnes, presque toutes déguisées en membres de la « Clown Army », qui avait décidé de contrer la glorification de la violence de l’armée par une raillerie bonn enfant et pacifque; huit personnes ont été blessées, la police ayant notamment eu recours à l’usage de matraque et de sprays au poivre contre des clowns inoffensifs et surveillés de près par les forces de l’ordre. Parmi les blessés, six ont déposé plainte pour coups et blessures.

Le GSsA mentionne ici 3 cas emblématique de la militarisation de tâches civiles qui se sont concrétisés à Lugano:

1.l’interpellation par une patrouille mixte de 4 policiers-militaires de deux activistes italiens du « Coordinamento contro gli F-35 » alors qu’ils rentraient chez eux après avoir pris part à une conférence publique vendredi soir dans le cadre de la semaine antimilitariste. Après une fouille et un interrogatoire d’une heure environ, notamment pour demander des infos sur de possibles participations italiennes aux activités de samedi et de dimanche, les deux militants italiens ont pu rentrer sans encombre.

2.une photographe française a déposé plainte contre un membre de l’armée qui l’avait frappée et blessée au visage alors qu’elle photographiait une première sortie de la Clown Army samedi soir, devant l’entrée du pavillon des expositions où se déroulait à ce moment un défilé de mode militaire.

3.toujours dans le cadre de cette visite de la Clown Army devant l’entrée du Padiglione Conza samedi soir, on a assisté à l’arrivée d’un groupe de militaires à cheval, visiblement appelés au renfort pour « gérer l’ordre » à cette occasion.
Ces évènements, qui font état d’un mélange militaro-policier inacceptable pour la séparation des compétences dans la gestion de l’ordre public, ainsi que les autres cas de répression policière contre des manifestants pacifistes soulèvent encore beaucoup d’autres questions qu’il s’agira d’éclaircir pour rétablir la vérité des faits de ces jours à Lugano.

Voici des liens qui vous pemettrons de découvrir quelques photos sur les violences qui ont eu lieu, ainsi que sur l’action elle-même:

site général: http://ch.indymedia.org/it/

et en particulier, pour les photos:

http://ch.indymedia.org/it/2007/11/54708.shtml
http://ch.indymedia.org/it/2007/11/54776.shtml

ainsi qu’un reportage de la TSI sur:

http://www.rtsi.ch/welcome.cfm?idChannel=2330&idModule=2736&idSection=-1&idPage=0&idContext=0#m2563
(choisir l’édition du 25 novembre du « Quotidiano » et sélectionner le reportage « Sfilata dei militari, 11 fermi »)