Blog


Les bénéfices de la durabilité

1000 francs de plus par personne : voici ce que les caisses de pension auraient pu avoir si elles avaient uniquement investi leur argent de façon durable.

Tout le monde parle d’investissements durables, et ce depuis longtemps. On entend par
« durable » tout ce qui a trait à des placements socialement et éthiquement responsables, ou respectueux de l’environnement. Les acteurs qui proposent ce type de placement excluent régulièrement des entreprises qui ne remplissent pas certains critères ou, au contraire, promeuvent des entreprises et des secteurs durables.

Il existe de nombreuses raisons d’investir durablement. Les investisseurs institutionnels désirent souvent prévenir un effet négatif de leurs investissements sur leur image ou faire en sorte que leurs placements correspondent à leur philosophie d’entreprise. Une autre raison qui pousse souvent à investir de façon durable est le fait que l’argent a du pouvoir et que l’on devrait donc  l’utiliser avec un peu de décence. Finalement, les bénéfices que l’on peut réaliser grâce aux investissements durables constituent une troisième raison pour ce genre de placements.

De plus en plus d’études montent que les placements durables n’offrent pas des rendements aussi mauvais que l’on pourrait le croire. La différence de performance de deux indices de l’entreprise de services financiers MSCI le montre bien. Le premier est le MSCI World, un indice standard, qui représente l’évolution de la valeur des actions d’entreprises de tailles moyenne et grande dans 23 pays au total et qui recouvrent ainsi 85% de la capitalisation du marché dans chacun de ces pays. Le deuxième est la variante durable du MSCI World, le MSCI SRI. Celui-ci recouvre les mêmes pays, mais se limite à des entreprises dont les ratings en termes de protection de l’environnement, d’engagement social et de gouvernance sont excellents. Il exclut les entreprises dont les produits auraient des conséquences négatives sur la société ou le climat. En comparant ces deux indices, on
observe les choses suivantes : entre juin 2019 et juin 2020, le MSCI World a atteint un rendement de 2,88%. Le MSCI SRI, quant à lui, affichait un rendement de 9,24%. Cette différence impressionnante de 6,36% correspond à une grande somme d’argent. Illustrons cela au moyen d’un calcul hypothétique : le MSCI World devrait représenter à peu près les entreprises dans lesquelles nos caisses de pension ont investi si elles n’ont pas choisi une stratégie d’investissement durable. Au total, les caisses de pension suisses investissent 151,2 mia de francs suisses dans des actions étrangères. Si l’on ajoute à cette somme la différence de rendement (6,36%), on obtient 160,8 milliards, soit la somme qu’auraient obtenue les caisses de pension si elles avaient investi durablement. Cette différence de 9 milliards équivaut à 1000 francs par personne. Avoir 1000 francs de plus dans notre caisse de pension est plutôt une bonne raison de miser sur des placements durables.

Par Magdalena Küng