Blog


Le DFAE épingle Pilatus

Le GSsA salue la décision du Département fédéral des affaires étrangères DFAE d’interdire toute prestation de Pliatus AG en Arabie Saoudite et aux Emirats arabes unis. L’entreprise Pilatus est par ailleurs soupçonnée d’avoir manqué à l’obligation de déclarer.

Le GSsA salue la décision du Département fédéral des affaires étrangères DFAE d’interdire toute prestation de Pliatus AG en Arabie Saoudite et aux Emirats arabes unis. L’entreprise Pilatus est par ailleurs soupçonnée d’avoir manqué à l’obligation de déclarer. De ce fait, le DFAE a déposé une dénonciation auprès du ministère public de la Confédération contre le producteur de ces avions d’entraînement.

En 2012, l’entreprise Pilatus Flugzeugwerke AG a vendu 55 avions d’entraînement de type PC-21 à l’Arabie Saoudite, accompagnés d’un contrat d’assistance. Ainsi, Pilatus a pu augmenter ses effectifs à Riyad. Depuis, l’armée saoudienne a lancé de nombreuses attaques aériennes au Yémen et ainsi participé à la réalisation de l’une de plus grandes catastrophes humanitaires de notre temps.
Le soutien à l’armée saoudienne et le renouvellement du contrat d’assistance en 2017 ont suscité de vives critiques. Le GSsA salue donc le fait qu’aujourd’hui, le DFAE interdise les prestations de Pilatus en Arabie Saoudite et aux Emirats arabes unis. La dénonciation concernant l’obligation de déclarer constitue elle aussi un pas important.

«Par sa vente d’avions et ses prestations en Arabie Saoudite et aux Emirats arabes unis, Pilatus porte une part de responsabilité dans la terrible catastrophe humanitaire qui frappe le Yémen. Il était grand temps que le DFAE mette fin à ce commerce engendrant mort et misère au sein de la population civile », commente le secrétaire du GSsA Thomas Bruchez. Il reste à espérer que le ministère public amènera l’entreprise à rendre des comptes. Enfin, cette interdiction doit être élargie à toutes les entreprises qui livrent du matériel de guerre ou des biens militaires spéciaux à l’Arabie Saoudite et aux EAU.