Guerre et paix

Le GSsA s’engage pour mettre fin à la violence et à l’occupation au Moyen-Orient. Une paix juste entre Israël et la Palestine est un prérequis pour la stabilité de la région entière. Le GSsA exige de la Suisse la fin des exportations de matériel de guerre à destination de tous les pays du Moyen-Orient et la fin de la collaboration militaro-industrielle intensive avec Israël.

La guerre d’Irak

Le 20 mars 2003 les Etats-Unis et leurs alliés ont lancé une grande offensive contre l’Irak. Prétextant des recherches d’armes de destruction massives, la Coalition of the willing a occupé le pays riche en réserves de pétrole.

En réaction à la guerre en Irak s’est formé le plus grand mouvement international pour la paix depuis la guerre au Vietnam (1955-1975). Le GSsA s’est fortement engagé dans l’organisation de manifestations en Suisse.

Le 20 mars 2003 les Etats-Unis et leurs alliés ont lancé une grande offensive contre l’Irak. Des millions de personnes, organisations et même certains gouvernement se sont opposés à cette guerre. Depuis la première guerre du Golfe en 1991 – alors autorisée par l’ONU – les Etats-Unis ne se sont jamais vraiment retirés de la régions et n’ont pas mis fin à leurs bombardements, loin de là.  L’année 2003 marque le début de l’occupation militaire du pays : l’armée états-unienne, soutenue par la Grande-Bretagne, l’Australie, l’Espagne et la Hongrie ignore les mobilisations populaires dans le monde entier et l’opposition à l’intervention par la grande majorité du Conseil de sécurité de l’ONU.

Pour entrer en guerre, les USA ont utilisé le prétexte selon lequel il existait des stocks d’armes de destruction massives en Irak, qu’il fallait détruire pour garantir la paix dans le monde. Le hic : l’Irak n’a jamais disposé de tels stocks. Il est désormais prouvé que ce n’était qu’un immense mensonge, ce que des ancienNExs inspecteurTRICExs de l’ONU avaient déjà prévu avant le début de la guerre. Et quand bien même l’Irak aurait possédé de telles armes, cela n’aura nullement constitué un motif valable d’invasion. En effet, les Etats-Unis possèdent de loin le plus grand arsenal au monde et n’excluent pas le principe d’une attaque nucléaire, ce qui fait du pays un grand danger pour la paix dans le monde.

Le GSsA s’est toujours opposé aux régimes autoritaires et n’a jamais soutenu l’ex-dictateur Sadam Hussein. Mais l’opposition démocratique en Irak méritait notre soutien. De plus, cette guerre n’a jamais été une simple querelle entre Bush et Hussein, comme la propagande étasunienne voudrait nous le laisser croire, mais une guerre d’agression contre un pays avec des conséquences désastreuses sur la population civile. Le déploiement militaire états-unien n’a pas apporté l’autodétermination à la population irakienne. Les paix et la démocratie ne se naissent pas sous les bombes.

Des drapeaux pour la paix

Les drapeaux PEACE multicolores sont un symbole connu pour la résistance pacifique contre la guerre et les conflits armés. Ce célèbre design est né en Italie dans les années 1960. Depuis, il s’est diffusé dans de nombreux pays comme l’Allemagne ou justement la Suisse. Le GSsA a distribué plus de 50’000 drapeaux durant la guerre en Irak et de nombreux autres depuis.  Ces drapeaux peuvent être commandés en italien ou en anglais.  Laissons ces drapeaux flotter devant nos maisons pour montrer notre volonter de lutter pour une paix juste dans le monde !

Retour sur les manifestati0ns contre la guerre

Voici quelques informations et chiffres sur les manifestations pour la paix qui ont eu lieu contre la guerre en Irak.

  • 15 février 2003: 40’000 personnes sont venues manifester à Berne. Iels étaient des millions à travers le monde ce jour-là.
  • 22 mars 2003 : Deux jours après le début de la guerre, 50’000 personnes ont manifesté à Berne.
  • 25 octobre 2003 :  Avec le credo „Mettons fin aux occupations », s’est tenu un rassemblement mettant en évidence les liens entre la guerre en Irak et le conflit israélo-paléstinien.eine Kundgebung statt, an der die Verbindung von Irak und dem Palästina-Konflikt aufgezeigt wurde.

Des solutions civiles !

De nombreux conflits peuvent être résolus sans violences. Le problème est que la communauté internationale ne réagit qu’à partir du moment où des personnes meurent, si réaction il devait y avoir- Alors que des milliards sont investis dans la guerre et l’armement, les projets civils pour la paix manquent souvent de moyens. Nous nous engageons pour le renforcement des projets civils et luttons pour le désarmement dans le monde.