Le GSsA décide de co-lancer l’initiative "Protection contre la violence des armes"

mardi 18 septembre 2007
par webmaster
popularité : 5%

L’Assemblée générale du GSsA décide de co-lancer l’initiative populaire pour la protection contre la violence des armes. Si nécessaire, les projets d’acquisition d’avions de combat seront contrecarrés par une initiative.

Après avoir entendu les exposés de Stella Jegher d’Amnesty International, ainsi que de Josef Lang, Conseiller national et membre du comité du GSsA, l’Assemblée générale du 31.03.07 à Soleure a décidé à l’unanimité de se joindre au lancement de l’initiative populaire pour la protection contre la violence des armes. Le GSsA s’est engagé à récolter 20’000 signatures pour cette initiative, et participera financièrement aux frais de la campagne.

Pour le GSsA, il est évident que les armes militaires doivent être bannies des ménages dans les délais les plus brefs, et qu’enfin soit mis sur pied un registre central des armes.

De plus, l’Assemblée générale a décidé qu’il faut suivre de près les activités préparatoires en vue de l’acquisition de nouveaux avions de combat, acquisition qui devra le cas échéant être combattue par une nouvelle initiative. Si en décembre 2007 le parlement vote un crédit pour étudier et évaluer l’acquisition de nouveaux avions de combat, le GSsA lancera une initiative populaire au printemps 2008.

(2 avril 2007)


Commentaires

Logo de noemie06
mardi 8 avril 2014 à 20h34, par  noemie06

un site internet pas mal et le contenu aussi,j’aime bien ce blog :-)
Bon après midi

comparatif assurance scooter 125


  • assurance scooter 50cc en ligne pas cher
  • assurance scooter 50cc en ligne pas cher
  • comparatif tarif assurance scooter 50
  • comparatif prix assurance moto 125
  • assurance moto pas chère forum
  • assurance scooter 50 axa
Logo de noemie06
jeudi 6 février 2014 à 01h33, par  noemie06

Je te remercie bien l’ami pour cet site honorablement écrit A plus :-)

assurance voiture simulation pas cher



assurance voiture simulation
Logo de sansarmes
dimanche 9 janvier 2011 à 08h08, par  sansarmes

On tourne les choses dans tous les sens, mais la réalité reste que les armes à feu ont été conçues et fabriquées pour donner la mort et envoyer au trépas tout ce qui nous apparaît comme menaçant.

L’arme est un instrument de mort et elle a été glorifiée et vénérée par des générations d’hommes qui voient en elle le vecteur d’un pouvoir de vie ou de mort. Le pouvoir symbolique que représente l’arme est tel qu’elle est très convoitée et elle est tombée entre les mains de n’importe qui alors qu’il aurait fallu qu’elle reste entre les mains d’experts adroits et assermentés et son usage aurait dû être sévèrement réglementé et contrôlé.

La campagne des opposants frappe fort, ils jettent des statistiques dans la bataille dans l’espoir de nous convaincre que tout aurait été fait pour réglementer l’usage des armes alors qu’un certain laxisme existe ; que ce ne serait pas l’arme qui serait dangereuse mais l’homme qui la tient alors qu’elle est dangereuse en soi ; et que ce serait manquer de confiance envers les nimrods armés alors que la confiance ne devrait être accordée qu’aux gens sachant résoudre les problèmes de société sans le recours aux armes. Il n’en reste pas moins qu’une société qui exerce son autorité par la force des armes, est une société de barbares. Notre société crie haro contre ce prédicateur musulman neuchâtelois parce qu’il fait l’apologie des ceintures d’explosifs mais accepte que les adeptes des armes fassent l’apologie de leurs armes et les justifient !

Certes les armes à feu tuent moins qu’en 1995 mais il le problème n’est pas résolu car, malgré tout, le recours à l’arme reste un acte barbare qui souligne notre incapacité de vivre en respectant l’autre, sans le menacer, sans rapport de force armé.

Logo de K4NTICO
dimanche 14 juin 2009 à 07h55, par  K4NTICO

.

L’arme est conçue, produite, reproduite en masse et distribuée, et tout ça est fait en visant, exactement comme si on voulait y aller, le pire qu’on veut de cette façon prévenir. Certes, le fusil a une gâchette, "l’arme n’a pas de volonté propre", ce qui veut juste dire qu’elle est organisée pour permettre à chacun de ne pas prendre la dernière responsabilité, celle d’atteindre le pire, d’y entraîner les co-acteurs. Si le pire n’était pas visé, l’arme ne serait ni conçue, ni produite, ni reproduite en masse. L’arme est un désir du pire qui (idéalement) attend l’occasion de s’exprimer pour faire le pire, sans en encourir la responsabilité. .

.

.

« problème de fond...le gouvernement ! »

.

Certes, mais c’est d’abord un problème du gouvernement de soi-même par soi-même, qui peut jurer que la possession d’une arme ne l’amènera jamais à une connerie que, toutes choses égales par ailleurs, il n’aurait l’occasion de commettre sans ça ?

Logo de No comment
lundi 9 juin 2008 à 12h16, par  No comment

Bonjour,

L’arme n’a pas de volonté propre, elle n’est pas dangereuse en soi.

Il s’agit bel et bien de responsabilité quant aux maniements des armes et à leurs utilisations quelles soient privées ou professionnelles.

Comme on le dit, la troupe est le reflet du chef, si le gouvernement était un peu plus soucieux de la probité et aux valeurs, que la police ne se croirait pas tout permis sans parler des pervanches, je pense que la population serait moins violentes. Si les médias ne faisaient pas leur beurre sur la misère et la violence du monde et du sexe pornographique qui est aussi de la violence hard, la population serait plus détendue.

L’arme n’est pas le problème, cependant quant on ose pas s’attaquer aux vrais problèmes on crée des associations détournant l’oeil du citoyen du problème de fond...le gouvernement !

No comment

Site web : Faux problème
Logo de charles
vendredi 11 avril 2008 à 02h59, par  charles

clairement pas pour ma part...

l’arme n’est pas dangereuse en soi, ce n’est que le prolongement d’un bras. c’est l’homme qui tue par l’arme et non l’inverse. dire qu’il y a une meilleure sélection à faire pour détecter les gens instables à l’armée,là je suis d’accord.

par contre, supprimer l’arme à la maison pour les hommes et les femmes ayant accompli leur devoir envers leur pays, cela serait injuste. ces gens ont été jugé responsable de garder leur fusil (peut-être à tord...la vraie question est là), ils participent a notre système de défense. vous me répondrez sans doute que ce système est inutile au jour d’aujourd’hui. c’est exact, mais une armée c’est comme une assurance : tant qu’on en a pas besoin, on trouve que les primes sont trop chères, mais le jour où elle devient nécéssaire...on a intérêt à les avoir payé.

ceci à la seule différence prêt qu’il est beaucoup plus long et difficile d’organiser une armée digne de ce nom que de contracter une police d’assurance.

respectueusement

charles

Logo de Marc Boissard
lundi 25 février 2008 à 08h11, par  Marc Boissard

Toujours est-il que le peuple Suisse a parlé ce week-end ! 70% n’est-ce pas assez significatif pour arrêter ce combat d’une Suisse SANS armée ? Si les suisses ne veulent même pas se séparer de leurs avions de combats se sépareront-ils de leur armée ????????

Vous ne parlez pas des bons exemples, vous dites qu’ici on s’occupe de la Suisse, très bien mais ne la comparez donc pas avec des pays comme les USA ou Israël qui plus est un pays en guerre...

Est-il plus important de transporter un client ou de protéger une nation ? (Taxi-armes)

Mais la Suisse a plein de spécificités qui font que c’est justement la Suisse...

Allons-nous abolir le secret bancaire qui est également une spécificité qui n’est propre presque qu’à la Suisse ?

Site web : Marc
Logo de webmaster
vendredi 22 février 2008 à 08h39, par  webmaster

Je ne vais pas répondre sur le cas du Canada, n’en connaissant pas les tenants et aboutissants (et d’ailleurs, en quoi, statistiquement, est-ce un bon exemple ??). Ici, on s’occupe de la Suisse. On pose la question si la majorité des citoyennes et citoyens (on oublie un peu trop les femmes) veut abandonner l’arme à la maison. Une tradition mauvaise peut être abolie... Sinon on aurait encore la peine de mort, les femmes ne voteraient pas etc.

Je ne devrais pas répondre sur la suite, tant l’argument est faible et hors sujet. Un chauffeur de taxi conduit un véhicule, dont le but est de transporter des gens. Il peut respecter à la lettre la loi (ou presque...) comme il peut mettre en danger autrui, mais son but est de transporter. Avoir une arme, c’est beaucoup de responsabilités, heureusement dans la plupart des cas il ne se passe rien ; cependant les temps changent, les gens ne vivent plus dans une ferme aux portes toujours ouvertes où les fusils trônaient au mur du salon et de la cuisine. Les gens vivent dans des appartements exigus... Il n’y a pas d’impératif de sécurité, on peut mobiliser et armer les gens quand même, même s’ils n’ont pas l’arme et les munitions à la maison.

Une seule question fondamentale : voulons-nous que les gens gardent des armes à la maison, oui ou non...

vendredi 22 février 2008 à 07h46

Très bien. Cela dit, vous ne prenez que les mauvais exemples des pays libéraux face aux armes, que faites-vous du Canada, pour ne citer que lui ?

A mon avis les responsabilités s’exercent de manière identique sur tant de sujets... Exemple concret : être responsable d’une arme ou être chauffeur de taxi, quelle responsabilité est la plus lourde ?

Site web : Marc
Logo de webmaster
jeudi 21 février 2008 à 21h37, par  webmaster

Quand donc les Suisses arrêteront de se croire supérieurs ? Nos voisins, qui ne gardent pas leurs armes, sont-ils plus irresponsables ? Bien sûr que non. En revanche, d’autres pays au fort taux d’armement dans la population (Israël, USA) battent aussi des records de violence. Ce n’est pas parce que la Suisse est beaucoup moins violente qu’il faut imiter cet exemple.

Il est temps de sortir de la logique de la violence, l’arme à l’arsenal est un premier pas. Ce n’est pas une régression, mais un progrès, après des siècles de logique violente, il est temps de trouver un autre paradigme.

Et je vous laisse la responsabilité du lien de cause à effet entre détenir une arme et travailer, faire sa lessive et la cuisine. Je n’ai pas d’arme, j’ai risqué la prison pour n’avoir pas voulu faire l’armée, pourtant je suis responsable, je travaille etc.

Logo de Marc Boissard
jeudi 21 février 2008 à 11h18, par  Marc Boissard

Johann,

Le fait que les gens soient plus stressés, fragiles, sous pression est-il une raison pour les déresponsabiliser ? Car en continuant sur cette même voie, dans 20 ans, les gens ne pourront plus travailler, ne feront plus leur lessive, la cuisine, élever des enfants car tout ceci est beaucoup trop stressant.. en bref il resteront chez eux car le stress les empêchera de faire quoi que ce soit... Ainsi le chômage et les assurances sociales se chargeront de ces gens jusqu’à ce que le système implose...

Il est clair que des gens sont trop stressés par la vie. Alors, ils font des burnout et vont à l’assurance pour reprendre le dessus... Ce qui peut arriver. Mais pourtant nous ne mettons pas tous les suisses à l’assurance... Car la grande majorité gèrent correctement leur vie. La translation peut se faire pour toutes les activités de la vie courante... Est-ce vraiment une solution ?

Une regression annoncée du peuple suisse jusqu’à le faire devenir un peuple d’assistés ?

Site web : Monsieur
mardi 11 décembre 2007 à 23h43

La tradition nous empêche d’avancer... Aujourd’hui les gens sont plus fragiles, stressés, sous pression, etc.

Oublions la tradition pour prendre une décision en toute objectivité : Les armes à domicile provoque trop de tristesse chez les familles qui ont perdus un proche tués par elles (et elles sont malheureusement trop nombreuses). L’exception existe déjà pour les passionnés qui dispose d’un permis (ils ne sont d’ailleurs pas concernés par le débat).

il n’y a d’ailleurs à mon sens même pas matière à débat. Détenir une arme à domicile est une pure aberration, et le temps nous donnera raison.

Amicalment, Johann

lundi 5 novembre 2007 à 21h49

Franchement je trouve a titre personnel qu’il serait mieux de laisser le choix aux militaire de garder ou non leur arme à la maison. Comme cela la tradition serait respectée et tous le monde serait content...

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2014

>>

<<

Avril

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois