Beaucoup de tout et pas trop de pas grand chose !

mardi 9 février 2010
par Permanence, Christophe Barbey.
popularité : 11%

Bonjour,

1° Le boum du service civil (7213 demandes en 2009) est une nouvelle très réjouissante. Les réactions de l’armée se font sentir, mais pour le moment rien n’est encore décidé qui limiterait ce flot. En fait, un certain nombre de stabilisations restent à faire, en particulier que l’armée se vide de tous ceux qui "s’en faisait une raison, mais la quitte volontiers", même pour un peu plus de jours si c’est plus facile à obtenir. Sont-ils si nombreux ? La statistique semble le dire puisque le nombre des demandes déposées après l’école de recure a nettement augmenté. Il faudra aussi que l’armée apprenne à garder son personnel (comme toute entreprise). Et on est pas sûr que ce soit possible. Mais ce que les statistiques ne disent pas mais que nous voyons à la permanence, c’est que de plus en plus de sous-officiers (en école) optent pour le service civil bien avant de voir le nombre de jours à faire augmenter. Bref, le sujet est garanti chaud pour un an ou deux au moins.

2° Par contre, nous avons quelques soucis avec l’interprétation que la Suisse entend donné à l’arrêt de la CEDH (qui semble avoir été confirmé en appel, décision qui n’est toutefois pas encore publiée si elle a été rendue). En effet, le gouvernement semble vouloir dire que les cas de personnes souhaitant servir plutôt que de payer la taxe seront telllement rares qu’il n’y aura pas même besoin de changer la loi. Que s’ils en font la demande, ces personnes seront intégrés dans l’armée, puis sur demande dans le service civil, avec des nombres de jours complets à faire.

Cette solution est insatisfaisante, voire absurde. Elle suppose une décision de remplacement de la taxe par du service dès le recrutement. Toute autre solution étant invitablement discriminatoire, la personne souhaitant faire ce choix plus tard ayant de moins en moins de temps pour faire ses jours avant l’âge limite. Elle est de plus à nos yeux choquante dans deux situations :

> Pour tout handicap survenant après le recrutement, la possibilité de faire "ses jours" est moindre.

> Pour toute personne, souhaitant faire ce choix après 26 ans (âge limite de l’école de reecrue), il n’y a plus de possibilité de faire l’armée, alors que la taxe reste due pour encore 5 ans.

En conséquence, nous sommes encore en train d’en discuter, mais nous allons adopter une position commune pour faire avancer les choses.

En passant nous remercions les différentes personnes qui se sont annoncées comme "refuseurs de taxe" voir ici. Elles prouvent qu’elles sont beaucoup plus nombreuses que ce pense le gouvernement à être prête à faire des jours plutôt que de payer la taxe. Le dossier reste donc ouvert. Nous continuerons à vous tenir au courant.

Nouvelles de la permanence

3° Nous avons décidé de renoncer aux consultations téléphoniques pour les demandes d’exemption psychiatriques. Nous continuerons à répondre à ces demandes, mais pour cela nous avons refait la page du site pour décrire mieux encore les critères et les procédures et nous demandons aux personnes concernées qui auraient encore des questions de nous adresser d’abord des courriels, avec leur n° de téléphone, pour que nous puissions les appeler si cela nous semble vraiment nécessaire.

Il y a cela trois raisons :

> Il était nécessaire de dégager du temps de permanence pour les dossiers politiques ci-dessus.

> Ces entretiens étaient souvent assez longs, et plutôt "lourds" psychologiquement.

> Avec l’entrée facilitée au service civil, ces cas étaient devenus plus nombreux, ou du moins ils constituaient une part plus importante du travail de la permanence.

Merci pour votre compréhension !

4° La permamence a été enregistrée la semaine passée par la "RSR, la Première", à propos du service civil, pour passer à l’antenne dimanche prochain (14.2) à 9h du matin, dans l’émission "de quoi je me mèle ?".

5° La permamence est à nouveau à la recherche de fonds. Vos contributions sont bienvenues. D’avance merci. CCP : 10-177509-7

Merci pour votre lecture. Genève 9 février 2010.

Christophe B.


Conseils pour le service civil, pour les personnes qui sont à l’armée et/ou veulent la quitter.

RAPPEL : popur les questioons psychiatriques nous ne répondons en principe pas par téléphone. Pour le reste, notre permanence répond aux appels le mardi de 12h à 14h au 022 344 13 81. En cas d’urgence : 079 524 35 74.

Nous répondrons par contre volontiers à vos courriels.

Précisez votre âge, canton de domicile et "parcours" militaire (nombre de jours effectués, reports de service etc.). Pour nous faciliter la tâche, lisez les divers documents sur nos pages et posez des questions précises.

Attention au délai de trois mois d’avance, en principe nécessaire pour qu’une demande de service civil suspende vos obligations militaires.

Si nous vous avons soutenu ou si vous pensez que notre travail mérite lui aussi d’être soutenu, merci de faire un don sur le ccp : 10-177509-7


Commentaires

Logo de Permanence, Christophe Barbey.
lundi 1er mars 2010 à 18h43, par  Permanence, Christophe Barbey.

Mais patience ... avant de sauter à des conclusions hâtives ... qui pouraient paraître comme des inconséquences !

Logo de laurent
dimanche 28 février 2010 à 21h35, par  laurent

Pas de réponses ?

J’espérais une discussion intéressante... preuve en est que le GSSA ne semble pas assumer ses pensées.

Logo de laurent
mercredi 17 février 2010 à 16h28, par  laurent

AH ! une réponse ! je suis ravis.

Je comprend tout à fait votre point de vue et le partage à 100%. Cependant, le problème est que la paix ne dépend pas que de nous, admettons le, nous sommes dans un pays pacifique qui n’a plus été présente dans un conflit depuis très longtemps et c’est tant mieux, pourvus que ça dure.
Mais est ce une raison pour bannir l’armée ? Voici ma vision des choses :

En Suisse on a deux choix logiques qui se présentent à nous :
1) On supprime l’armée complètement incluant une éventuelle armée professionnelle. Pourquoi me direz vous ? car tout simplement une armée professionnelle ne serait pas assez grande pour défendre efficacement la Suisse, ce serait donc une réelle perte d’argent et de moyens utilisables différemment, d’autant plus que personne n’irait s’engager dans une armée pro essentiellement destinée à la défense, il y a qu’à voir actuellement, l’armée recherche activement des contractuels, elle n’a pas assez d’officiers et encore moins de sous-officiers (je l’ai vu pendant mes 9 mois à Thun).

2) On garde une armée de milice. Pourquoi ? car prenons l’hypothèse la plus noire : un pays désire nous envahir pour une quelconque raison (ca peut tenir à peu de choses malheureusement), que fera le peuple pour se défendre ? j’ai peine à croire que les gens n’ayant pas fais l’armée resteront sagement à la maison et subiront la situation. Il y aura une certaine résistance, mal organisée, mal armée, etc... L’armée de milice se justifie donc de ce principe, elle permet à tout homme majeur Suisse d’avoir un entrainement militaire adéquat et adapté. Et donc si dans ce cas de figure chaotique la Suisse se retrouve clairement menacée, on aura à disposition une armée pouvant atteindre les 800’000 hommes qui sera tout à fait apte à défendre notre pays.

De plus, n’oublions pas les paroles de Machiavel qui disait qu’ "une armée de milice est plus efficace qu’une armée de mercenaire, si l’une se bat pour l’argent, l’autre se bat pour sa liberté" et l’histoire nous l’a prouvé, notre pays s’est créée, s’est défendu par les armes... serait ce une bonne idée que de considérer la Suisse comme "sûr" et prendre le risque de l’exposer à une quelconque agression extérieure sans possibilité de se défendre ? Je ne pense pas.

Quttieriez vous, à partir d’aujourd’hui, votre maison/appartement sans le fermer à clé ? voudriez vous prendre le risque ? parier sur le fait que les chances d’un cambriolages sont peu probable ? je ne pense pas... pourquoi ? car même si vous en êtes persuadé, vous savez que le risque existe, et que si quelque chose arrive, la casse ne sera pas minime, mais très certainement énorme et aurait donc des conséquences désastreuses.

Voila ma façon de penser. On ne sait pas ce qui va se passer dans 10 ans, les hommes qui font l’armée aujourd’hui sont mobilisables encore pendant 15 ans, supprimer l’armée consiste à détruire les infrastructures, vendre le matériel, détruire l’organisation, chose qui ne se battit pas en quelques mois. Et pour ma part, prendre le paris que la Suisse ne se fera plus attaquée jusqu’à l’aube des temps constitue un bien grand paris quand on voit ce que l’on a perdre... C’est pourquoi je suis pour une armée de milice, pour une armée qui, même si inutilisée aujourd’hui, constitue un moyen de défense éfficace... mettre en péril la Suisse ne m’est pas agréable à l’oreille.

Logo de Permanence, Christophe Barbey.
mercredi 17 février 2010 à 14h11, par  Permanence, Christophe Barbey.

Bonjour,

Si, il y a une réponse...

Mais vous : entrerez-vous en dialogue ? Cette réponse sera-t-elle l’occasion d’une comparasion de point de vues, pacifique et honnête ? Car au fond ne voulons-nous pas tous la paix ? Même si, semble-t-il, nos moyens pour y parvenir diffèrent ?

Au fait, nous ne souhaitons sacrifier ni la Suisse, ni le moindre être humain...

Et si nous pouvions nous passer de police, et que chacune et chacun puisse nénamoins vivre en paix et s’épanouir, nous en serions en effet heureux !

Mais ce n’est pas une position (sectaire ?), c’est - tout comme pour l’armée ! - une proposition ; celle de nous donner les moyens de construire une paix plus juste, moins érigée sur la peur et la violence, mais sur la prévention et la construction de mécanismes (socio-culturels, institutionnels) plus à même de prévenir et de résoudre les conflits sans prendre tant de vies au passage, sans coûter aussi cher que ne le font les guerres et les armées en violence, en humanité et en ressources.

Au fait, l’humanité a-t-elle une chance de survivre très longtemps si l’esprit de guerre et de violence triomphe sur l’esprit de paix ? Quel bonheur souhaitez-vous offrir aux générations futures, à vous-mêmes et à nous qui travaillons (et contrairement à ce que vous semblez penser souvent pour pas grand chose) à un monde plus heureux et plus digne, plus durable et donc plus sûr ?

Avec notre respect, merci d’avance pour votre réponse !

Avec nos voeux sincères.

Logo de laurent
mercredi 17 février 2010 à 12h49, par  laurent

“La Suisse n’est pas menacée militairement. L’armée n’a pas de réponses aux problèmes réels. Elle ne contribue en rien à notre sécurité. Au contraire elle détourne des vrais défis sociaux, économiques et écologiques posés par le 21e siècle.” <— Citation de la page d’accueil.

Vous arrivez à prédire la situation des 10 prochaines années ? C’est fou quand même ! L’histoire aurait donc mentit en nous montrant que tout peut changer en 10 ans ? qu’on ne sait pas à quoi s’attendre ? Et si dans 10 ans une guerre éclate, que la Suisse est menacée... qui va nous défendre ? Ceux qui auront fait du service civil ? vos discours de paix et d’amour ?

Donc vous êtes prêt à sacrifier la Suisse pour satisfaire un pseudo-désire de paix ? pourtant, un vieil adage vieux de 2500 ans dit "Si vis pacem para bellum" ... ou peut être "Mieux vaut prévenir que guérir" ?

Peut être avez vous oublié, mais notre armée n’est là QUE pour la défense ! Lorsque vous aurez atteint votre but, de supprimer l’armée, vous allez vous en prendre à la police ? ah mais nooon la police protège directement vos petits intérêts.... le seul problème, c’est que l’armée a typiquement un rôle de police à l’échelle international... mais ça, faut pas le dire ! faut rester dans ses pensées sectaires et tenter de détruire une tradition fondée sur l’indépendance et l’autonomie de notre pays en prétextant que ça coûte cher et bla bla bla ....

Bizzarement, toutes les personnes que je connais qui sont contre l’armée, sont des gens qui ne veulent pas la faire car ils ne veulent pas perdre de temps dans leur carrière... seriez vous du même avis ? et si tel est le cas, comment pouvez vous prétendre agir pour la Suisse ?

J’attends une réponse qui ne viendra probablement jamais.

Agenda

<<

2014

>>

<<

Avril

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois